Jean-Paul Loubes

Notre dernière innocence
La condition animale, la littérature et nous



122 pages
Prix : 14,00 €
ISBN : 978-2-85792-231-5

Le Livre 

    Bébert, le chat de Céline, réputé « le chat le plus célèbre de la littérature ». Quatre-vingt-douze fois cité dans Rigodon, le dernier livre désespéré de Céline. Tyke, le chat de Jack Kerouac, désespéré lui aussi lorsque Lawrence Ferlinghetti lui annonce : « Ta mère a écrit. Elle dit que ton chat est mort. » Et George Steiner, dévasté par la nouvelle de la mort de sa chienne Rowena ! Ce n’est pas tout : cette « Lettre à l’éléphant » de Romain Gary : « … il est bien vrai que vous représentez à mes yeux un symbole de pureté et un rêve naïf, celui d’un monde où l’homme et la bête vivraient pacifiquement ensemble. »
    Il y avait là de quoi se détourner un moment des humains et regarder du côté des animaux…
   Comment j’ai plongé là-dedans ? C’est Tom. Tom le chat, qui m’a obligé à écrire ce livre. Dans son regard rivé au mien il y avait cette injonction de dire la condition des animaux et d’évoquer tous ceux qui avaient compris leurs souffrances et ressentaient pour eux un sentiment profond de fraternité : les écrivains tels que Jack Kerouac, Romain Gary, Louis-Ferdinand Céline, Marguerite Yourcenar, Élizabeth de Fontenay et tant d’autres.