Guilhem Joanjordi

Chroniques de l'éphémère

à bord du tram bordelais


90 pages
Prix : 13,00 €
ISBN : 978-2-85792-232-2

Le Livre 

    « Le tram est un espace mouvant. Dans le tram, à l’attitude, à la gestuelle, à la parole, les caractères transparaissent. Entre le privé et le public, le sujet extérieur peut sans doute contempler là un état de la société française à travers sa langue, son vêtement, son attitude. Et puis, entre un départ et une arrivée, c’est un lieu vide que l’on peut remplir à sa guise. Liberté totale de la vie des friches, des interstices. Un temps hors du temps. Un lieu hors des lieux. »

                                               Guilhem Joanjordi
 
 
   Pendant toute une année, le Bordelais Guilhem Joanjordi a noté chaque jour dans un carnet avec une extrême minutie, tout ce qu’il voyait et entendait lors de ses trajets dans le tramway de Bordeaux. Il postait régulièrement sur Facebook des extraits de ses chroniques. Séduites par l’originalité de la démarche, par la qualité de l’écriture, par le plaisir que manifestait l’auteur à les écrire et l’humour, parfois grinçant, l'ironie, dont il faisait usage, les éditions fédérop ont souhaité les publier.


Article:
                Extrait :

    “Serpentant avec aisance entre les rues, le tram a trouvé sa place dans le panorama bordelais. Dans ces chroniques, au hasard des rencontres, des montées et descentes, Guilhem Joanjordi lui restitue son âme, sa vie intérieure. Une vie pittoresque, rythmée, humoristique, saisissant le détail significatif pour caractériser les passagers, les passagères surtout.  C'est que, tel un détective, d'une apparence, d'un détail vestimentaire, l'auteur fait des déductions qui trouvent un écho en l'esprit du lecteur, qui lui-même n'avait  peut-être jamais pensé à telle pou telle évocation, mais qui la comprend cependant intuitivement.”[...]
                                                                                                    Olivier Massé
                                                                                                    Revue Diérèse, n°70 Printemps-Été 2017